Renouvellement d'air

Le renouvellement d’air dans les locaux est nécessaire pour l’hygiène et la santé des occupants et également pour la conservation du bâti (problèmes d’humidité en particulier). Mais il représente aussi des déperditions importantes en hiver et des consommations électriques non négligeables (ventilateurs), surtout s’il n’est pas correctement géré.


Il faut ventiler donc en fonction des besoins, qui doivent être parfaitement identifiés : une salle de classe ou un bureau n’ont pas besoin d’être ventilés la nuit ou le week-end ; un internat n’a pas besoin d’être ventilé tout le week-end ni pendant les vacances, etc.


Exemple d’un bâtiment composé de salles de classes
4 caissons de VMC : total 12860 m3/h et 3,62 kW
Si les caissons restent en marche la nuit, toute l’année :
-> 67772 kWh de consommation de chauffage supplémentaire
-> 15855 kWh de consommation électrique supplémentaire


Soit environ :
-> 1762 € HT de plus pour le chauffage (ex. gaz)
-> 1221 € HT de plus pour l’électricité
Au total : ≈ 3000 € HT gaspillés !


De simples horloges permettront de faire des économies non négligeables sur le renouvellement d’air. Si l’aération par ouverture des fenêtres est encore réglementairement admise (sous certaines conditions), ce dispositif n’est pas satisfaisant ni en termes de consommation de chauffage, ni en termes d’hygiène, ni en zone de bruit.