Energie réactive

Les réseaux électriques à courant alternatif fournissent l’énergie apparente, qui correspond à la puissance appelée. Cette énergie se décompose en énergie active, transformée en énergie mécanique (travail) et en chaleur (dont pertes) et exprimée en kWh et en énergie réactive, utilisée pour créer des champs magnétiques (ne fournit pas de travail utile) et exprimée en kVA (kilo-Volt-Ampère).

Les consommateurs d’énergie réactive sont les moteurs asynchrones, les transformateurs, les inductances (ballasts de tubes fluorescents) et les convertisseurs statiques (redresseurs).

On est concerné si l’on a :

  • Des moteurs électriques
  • Des lampes à fluorescence
  • Des lampes à décharge
  • Des fours à induction
  • Des fours à arc
  • Des postes à souder
  • Des (auto)transformateurs

Si l’on envisage :

  • D’installer de nouveaux équipements
  • D’agrandir un atelier ou d’ouvrir un nouvel atelier

Si on est amené :

  • À renforcer l’installation électrique
  • À souscrire plus de 250 kVA, donc à construire un poste de transformation