Régulation

La régulation centrale fixe la température de l’eau chaude en fonction de la température extérieure (c’est ce que l’on appelle la courbe de chauffe ou la loi d’eau – plus il fait froid, plus on prépare de l’eau à température élevée) ; c’est la température d’eau qui sera disponible au départ des différents circuits de chauffage. La régulation centrale agit sur la chaudière suivant l’information reçue de la sonde extérieure (qui doit être correctement placée).

La régulation centrale peut également agir sur les températures de départ des différents circuits de chauffage, en fonction de l’information venant d’une sonde intérieure disposée dans une zone représentative ; cela permet d’ajuster cette température de départ à destination d’un bâtiment ou d’une zone de bâtiment. Cela se fera généralement au moyen d’une vanne mélangeuse (vanne trois voies en général) qui mélangera l’eau primaire et l’eau de retour du circuit en fonction du besoin.

La régulation terminale agit sur la partie terminale des circuits de chauffage, généralement dans un local ou un groupe de locaux voisins, par l’intermédiaire d’une ou plusieurs sondes placées dans les locaux. Cette régulation peut agir en limitant le débit dans le circuit terminal ou dans un radiateur. Les robinets thermostatiques (incorporant une sonde ou avec une sonde déportée) qui équipent les radiateurs sont sans doute la plus courante des régulations terminales. Les régulations terminales permettent de mieux adapter le chauffage lorsque les locaux sont soumis à des apports internes ou solaires variables ; ce que ne « voit » pas une régulation centrale.

Cliquer sur l'image pour l'agrandir