Eau chaude sanitaire (ECS)

Il existe différents types de production d'eau chaude sanitaire (ECS).

Production à accumulation

L’ECS est stockée dans des ballons dont le volume correspond aux besoins d’une journée pour la zone desservie. Ces ballons sont souvent chauffés par une résistance électrique (chauffage pendant les heures creuses) et certains peuvent également comporter un échangeur (serpentin) permettant le fonctionnement à partir d’un fluide primaire pendant la saison de chauffe. Attention aux pertes de distribution et aux pompes assurant le bouclage entre la chaufferie et le stockage, il vaudrait mieux parfois les séparer…

Production semi-instantanée

L’ECS est également stockée dans un ballon, mais de taille plus réduite, couvrant les besoins sur une période limitée et pouvant se réchauffer rapidement soit par l’intermédiaire d’un échangeur à plaques extérieur relié à la chaufferie, soit directement par le gaz ou le fioul en incorporant un brûleur, foyer et corps de chauffe (c’est ce que l’on appelle les « accumulateurs gaz » ou fioul) ; la production semi-instantanée électrique existe aussi mais elle n’est pas conseillée en raison des fortes puissances appelées (ex. 10 à 24 kW avec une capacité jusqu’à 50 litres).

Production instantanée (électrique)

Ces dispositifs permettent de réchauffer instantanément l’eau à proximité immédiate des points de puisage ; étant donné que la puissance électrique (entre 4 et 6 kW) est appelée dans la journée (heures pleines voire heures de pointe) leur usage doit être réservé à des points de puisage très éloignés de la chaufferie (voire éventuellement des points de puisage peu utilisés – mais dans ce cas il vaut peut-être mieux supprimer lesdits puisages…).

Production solaire

La production d’ECS solaire comporte des capteurs solaires à eau et un stockage propre dont la capacité dépend de la capacité de production solaire et du taux de couverture des besoins recherché ; le stockage solaire doit être indépendant de tout appoint (il ne faut pas mélanger les énergies et tout particulièrement l’énergie solaire avec l’énergie d’appoint) ; la production solaire ne doit pas être surdimensionnée et il faut privilégier les usages couvrant l’année entière (ex. internat utilisé au moins en partie l’été). L'ECS solaire nécessite une étude sérieuse d'opportunité pour voir s'il est adapté aux usages du bâtiment.