Correction climatique

La correction climatique consiste à corriger la consommation de chauffage sur la base des données climatiques annuelles de la station météo la plus proche. L'objectif est de rendre les années comparables entre elles, que l'hiver ait été plutôt rude ou doux, mais aussi de comparer les lycées entre eux, peu importe leur localisation géographique.

On corrige ainsi les consommations de chauffage par les données climatiques annuelles de la station météo la plus proche, et on multiplie le résultat par la valeur des DJU moyens de référence pour la même station météo, selon la formule suivante :

Consommation corrigée = consommation réelle/DJU (station la plus proche) * DJU de référence (station la plus proche)

 

Les "DJU" représentent les écarts de température, en valeur moyenne journalière cumulée sur la période considérée (en général le mois), à combler entre l’extérieur et l’intérieur du bâtiment.

Cette correction est indispensable dès lors que l’on veut faire abstraction des variations de consommations liées au climat, et voir l’impact réel des efforts entrepris - ou des négligences - sur les consommations de chauffage.

Par exemple, la saison de chauffage peut avoir été clémente, la consommation finale moins forte que l’année précédente, et pourtant, en données corrigées, la consommation apparaît plus importante que l’année précédente ; cela peut être dû à une mauvaise adaptation de la régulation ayant conduit à des surchauffes que l’on aurait pu éviter…

 

→ Pour obtenir les valeurs des DJU de la station la plus proche de votre établissement, ainsi que le DJU de référence, adressez-vous à vos interlocuteurs de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, qui vous expliqueront comment procéder.