Contrats de fourniture d’énergie

L’adaptation des contrats de fourniture d’énergie (gaz, électricité, fioul, chauffage urbain, bois) aux besoins réels peut permettre de réaliser des économies financières. En effet, un besoin mal évalué peut amener votre fournisseur d'énergie à appliquer soit des pénalités pour dépassement, soit un tarif excessif d’abonnement.

→ Vous devez donc analyser systématiquement vos factures et comparer les quantités commandées ou souscrites avec les quantités effectivement consommées.

Cas particulier des factures d'électricité :

Sur les factures d'électricité, les dépassements de puissance électrique appelée peuvent coûter cher, de même que l’énergie réactive consommée.

Puissances atteintes / Puissances souscrites

Les puissances atteintes doivent être peu différentes des puissances souscrites. Dans le cas où la puissance atteinte est très inférieure à la puissance souscrite et que le fait est confirmé sur plusieurs années, le coût de l'abonnement est excessif : il convient de diminuer la puissance souscrite.

Dans le cas contraire lorsque la puissance atteinte est supérieure à la puissance souscrite, il faut calculer si l'augmentation de la puissance souscrite jusqu'au niveau du dépassement ne coûte pas moins cher que le dépassement de puissance facturé. Si le dépassement ne se produit qu'une fois et qu'il n'est pas très important, la pénalité est la plus avantageuse des solutions.

Nombre d’heures d’utilisation

Vérifier que le nombre d'heures d'utilisation est en rapport avec celui préconisé pour la version tarifaire choisie.

Tangente Phi

Vérifier ici que la valeur ne dépasse pas 0,40. Au-delà, l'énergie réactive est facturée. On tentera de retrouver quels appareils sont à l'origine du défaut pour les remplacer ou pour améliorer leur cosinus j.

 

→ Dans un contexte d’ouverture des marchés de l’énergie, vous pouvez vous rapprocher des services de la Région qui a pour objectif de mutualiser ces données pour obtenir une offre de marché optimale.